Michel Depeyre, Gérard Aventurier, Luc Rojas, Richard Bouligaud, Sylvain Bissonnier, Grégory Charbonnier Entre ombre et lumière - Le département de la Loire de 1939 à 1945 Actes Graphiques 2018, 284 p., 24 euros ISBN 978-2-36883-047-5

La période de la guerre 1939-1945 est souvent méconnue parmi nos concitoyens et elle est aussi « révélatrice du choc subi par la population et le département de la Loire ne fait pas exception. » selon Dominique Veillon, préfacière de l'ouvrage.

Ces six historiens ligériens autour du duo Michel Depeyre et Gérard Aventurier se sont lancés dans l'écriture de cette monographie qui retrace au fil des chapitres la vie de nos familles face à l'invasion du territoire ligérien par l'ennemi.

Quelques épisodes ont marqué les esprits dont celui par exemple du bombardement du 26 mai 1944 qui est lié au fait que Saint-Etienne soit référencée par les Américains comme « cible Z816 » : « Saint-Etienne est la capitale industrielle de la vallée du Gier (sic), une des régions industrielles les plus importantes de France. Il y a de nombreuses industries d'armement, dont certaines proches de la gare de triage... » A Saint-Etienne intra muros, la défense passive relèvera 1500 impacts au sol mais si le nombre de bombes tombées sur l'agglomération stéphanoise n'est pas connu. Compte tenu du nombre d'avions, le nombre de bombes est probablement plus élevé : 176 bombardiers peuvent ainsi lâcher 2112 bombes. Dès le surlendemain, le dimanche de Pentecôte, après les premiers déblaiements, il est fait état de plus de 1 000 morts (en réalité 987 tués), de 2 000 blessés et 20 000 sinistrés.

Un livre essentiel pour se remémorer les heures sombres d'un conflit où le département de la Loire n'a pas été épargné.

Quatrième de couverture

Les historiens ont souvent l'habitude de présenter la Seconde Guerre mondiale partir de grands événements (comme le Débarquement de Normandie), de sites importants (Vercors) ou de personnalités d'envergure nationale (Jean Moulin). Il s'agit dans ce livre d'observer les effets du conflit sur la population ligérienne durant les heures probablement les plus noires de son histoire. L'équipe d'historiens a voulu décrire une guerre à "hauteur d'homme".

L'enjeu était d'écrire un récit non pas des "héros" déjà connus, mais des hommes et des femmes au quotidien. A cette fin, toutes les sources écrites ou mémorielles disponibles ont été mobilisées, y compris des documents peu utilisés jusqu'alors. Le département de la Loire n'a peut-être pas connu de "haut-fait" d'intérêt national mais il possède des spécificités qui sont dues, en particulier, à la, présence d'une agglomération importance, Saint-Etienne.

Les espaces ruraux tiennent aussi une grande place avec la localisation de maquis actifs. Universitaire, archiviste, enseignant d'histoire, agent mémoire ont associé leurs compétences et leurs pratiques pour rédiger, non pas une histoire de la Résistance, mais une histoire des populations de la Loire dans la guerre, avec ses joies et ses souffrances.

9782368830475 475x500 1

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×