Les grandes catastrophes du département de la Loire

L’écrivain ligérien Jacques Rouzet raconte, dans un livre, les grandes catastrophes qui se sont abattues sur le département de la Loire au fil des siècles.

Jacques Rouzet est un auteur ligérien qui a créé le personnage de Louis La Brocante incarné par Victor Lanoux pour la chaîne France 3. On lui doit aussi de nombreux ouvrages dont Les Grandes affaires criminelles puis Les Nouvelles affaires criminelles du Roannais ensuite Les Grandes affaires criminelles de la Loire.

Il présente en cette rentrée un nouvel ouvrage autour des grandes catastrophes du département de la Loire où il recense, à travers de nombreux documents, coupures de presse ou archives judiciaires, les différents fléaux qui se sont abattus au fil des siècles. En épisode catastrophique, le département ligérien a été très bien servi avec des épidémies de peste, des famines, des épisodes caniculaires, des incendies, des grandes sécheresses mais aussi des drames ferroviaires et aériens, des catastrophes minières et des incendies.

Jacques Rouzet a écrit une bonne synthèse de tous ces drames du quotidien ou exceptionnels dans un style plaisant à lire même si le sujet n’est pas très réjouissant. A conseiller pour les passionnés de catastrophes en tout genre et les amateurs d’histoire locale.

DEUX ANECDOTES
LeGrisou.fr a sélectionné deux anecdotes dans cet ouvrage. D’abord celle de l’incendie de la place de l’Hôtel-de-Ville à Saint-Etienne, qui prit naissance dans le restaurant Gaillard situé à l’étage d’un bâtiment d’angle le lundi 5 juin 1905. Le feu donna la possibilité de saluer le courage du pompier Etienne Leconte qui fut saisit d’étouffement avant de respirer de l’oxygène et de repartir au combat sous les encouragements de la foule.

Durant ce genre de sinistres, les bassesses des gens refont parfois surface. Citons : « On laisse désormais se consumer le quatrième étage donnant sur la rue Gérentet, quand le gendre de Mme Gaillard, l’irascible restauratrice du premier étage, s’aperçoit qu’il y a laissé la caisse. Un sergent sapeur du nom de Vieuvroud pose une échelle au balcon, saute dans la salle en feu et revient avec la recette. Nouveau concert de bravos ».

A la page 204, on peut lire le compte-rendu du localier du journal le Stéphanois, qui couvre la catastrophe du 8 octobre 1911 au puits des Flaches à Saint-Etienne. Décrivant les mineurs, victimes de cet accident, il écrit : « Le grisou en a fait des masses informes, noirâtres, calcinées. Cheveux et barbes grillées ».

 

« Les grandes catastrophes du département de la Loire », de Jacques Rouzet (Editions de Borée). 344 pages. Prix : 26 euros.

 http://www.deboree.com/A-103365-grandes-catastrophes-de-la-loire-les.aspx

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×