Marc Fournier Henri Levet, vice-consul de France et poète montbrisonnais (1876-1906) Village de Forez 1er trimestre 2019, 28 pages, 6 euros

 

Le poète montbrisonnais Henry Jean-Marie Levet (1874-1906) a été mis récemment en avant par l'académicien Frédéric Vitoux en 2018 et aussi par le chanteur Julien Clerc dans son album intitulé A nos amours avec cette chanson La Plata dédiée à Ruben Dario. Cet album est sorti en octobre 2017 pour la tournée des 50 ans de carrière de Julien Clerc et les paroles de la chanson sont écrites par notre poète montbrisonnais !

Le poète Henry Levet possède un rue à Montbrison mais Marc Fournier s'interroge longuement dans sa monographie pourquoi l'histoire retient plus sa fonction de diplomate et vice-consul que celle de poète. Après avoir été publié au sein de collections littéraires prestigieuses, Le vice-consul Henry Levet survit désormais comme poète, surprenant revirement de l'histoire !

 

Présentation

Le cahier dédié à Henri Jean-Marie Levet dans la revue Village de Forez du centre social de Montbrison, est une étude réalisée par Marc Fournier. La finalité de cette publication est d’actualiser la partie réservée au poète Henry Jean-Marie Levet dans la communication très documentée que l’historien Claude Latta a consacrée à la famille Levet en 1986. En effet, il est maintenant possible d’apporter, trente-trois ans après, des précisions sur sa vie et son œuvre surtout depuis la parution du récit biographique de l’académicien Frédéric Vitoux en 2018.

D’abord célèbre pour avoir été consul de France, titre qui honora ses parents, il est aujourd’hui plus connu comme poète. En tant que Montbrisonnais, Marc Fournier s’est attaché à évoquer la vie d’Henri Levet pendant sa première enfance dans sa ville natale et au cours de ses différents séjours. Et tant que littéraire il a essayé de souligner le talent du poète et en particulier de l’auteur des Cartes Postales. Henry Levet a joui au carrefour de la fin du dix-neuvième et du début du vingtième siècle, d’une relative célébrité, confinant même au mythe dans certains milieux culturels. Tour à tour journaliste, critique littéraire, conteur, poète, diplomate, Levet passe comme un météore, disparaissant à l’âge de trente-deux ans. Qui est donc cet étrange personnage dont parlent avec enthousiasme et chaleur ses amis et des lettrés ?

Paroles de cette chanson La Plata

Ni les attraits des plus aimables Argentines
Ni les courses à cheval dans la Pampa
N’ont le pouvoir de distraire de son spleen
Le Consul Général de France à La Plata
N’ont le pouvoir de distraire de son spleen
Le Consul Général de France à La Plata

Il aime à galoper par nos plaines amères
Il jalouse la vie sauvage du Gaucho
Puis il retourne vers son palais consulaire
Et sa tristesse le drape comme un poncho

On raconte tout bas l’histoire du pauvre homme
Sa vie fut traversée d’un fatal amour
Et il prit la funeste manie de l’opium
Il occupait alors le poste à Singapour
Et il prit la funeste manie de l’opium
Il occupait alors le poste à Singapour

Il aime à galoper par nos plaines amères
Il jalouse la vie sauvage du Gaucho
Puis il retourne vers son palais consulaire
Et sa tristesse le drape comme un poncho

Il ne s’aperçoit pas je n’en suis que trop sûr
Que Lolita Valdez le regarde en souriant
Malgré sa tempe qui grisonne et sa figure
Ravagée par les fièvres d’Extrême-Orient
Malgré sa tempe qui grisonne et sa figure
Ravagée par les fièvres d’Extrême-Orient

Il aime à galoper par nos plaines amères
Il jalouse la vie sauvage du Gaucho
Puis il retourne vers son palais consulaire
Et sa tristesse le drape comme un poncho

Et sa tristesse le drape comme un poncho

 

Paroliers : Julien Clerc / Henry Jean-Marie Levet

https://www.youtube.com/watch?v=dwvQU0YuA0k

https://www.aficia.info/actualite-musique/plata-julien-clerc-voyager-a-travers-poesie-dhenry-jean-marie-levet/125054


 

http://vdf.montbrison42.fr/FICH_CAHIER/CA_177.php

 

Henri levet

http://vdf.montbrison42.fr/FICH_CAHIER/CA_177.php

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site