Dominique Noirot Louis, Emile, Jean-Gabriel Noirot Trois générations, trois artistes Thoba's éditions (Louis Noirot : 96 pages Emile Noirot : 264 pages Jean-Gabriel Noirot : 96 pages) 2015, 978-2-916393-78-1 Prix du coffret : 80 euros

 

 

A l'âge de la retraite Dominique Noirot s'est mis sur les traces de ses ancêtres, artistes peintres de renommée. Il s'est alors plongé dans les archives familiales et dans la nombreuse documentation disséminées dans les archives et les musées en France et à l'étranger pour essayer de reconstituer le parcours de ces trois artistes.

De plus, Christine Boyer-Thiollier historienne de l'art, a su lui transmettre de précieuses informations sur les relations mêlant son arrière-grand-père Félix Thiollier (1842-1914) et son grand-père Emile Noirot (1843-1924). Le livre sur Emile est bourrée d'anecdotes extraits de lettres où ils se racontent mutuellement leurs passions artistiques et leurs quotidiens.

Aussi Dominique Noirot remet en perspective astucieusement chaque œuvre référencée dans son contexte et il présente près de 500 reproductions de ces trois artistes qui sont de grande qualité. Ces reproductions permettent de suivre les étapes des créations de l'ébauche au tableau final. Dominique Noirot retrace également la liste des lieux d'expositions où Emile Noirot a pu montrer ses œuvres au grand public. Au final, c'est un beau livre cadeau pour tout passionné de peinture impressionniste doit avoir dans sa bibliothèque. En complément dans ce coffret, ces deux autres ouvrages portant sur Louis Noirot et Jean-Gabriel Noirot sont de très bonne facture mais l'histoire de ces artistes est moins développée sans doute faute d'archives laissées aux historiens de l'art.

 

Tome 1. L’histoire de la peinture familiale débute avec Louis Noirot (Neuf-Brisach 1820 - Roanne 1902), jeune Alsacien venu s’installer à Roanne comme imprimeur et lithographe. Il devint très vite le grand témoin du Roannais, tant ses dessins, peintures, lithographies et plus tard photographies révélèrent les sites pittoresques de cette région qu’il parcourut et croqua tout au long de sa vie en apportant un soin extrême à ses compositions.

Son témoignage riche et diversifié sur la fin du XIXe siècle fut un apport considérable pour les historiens locaux qui puisèrent dans son œuvre multidisciplinaire les éléments de preuves illustrant leurs propos. 

 

Tome 2. Parti sur les traces de son père, Emile Noirot (Roanne 1853 - Saint-Germain-des-Fossés 1924) surpassa son maître et sa renommée. Peintre du Ministère de la Marine, hors concours au salon de la Société des artistes Français, Emile fut un grand voyageur tout en privilégiant ses attaches familiales. S’il parcourut les côtes de la Manche, de la Bretagne et de la Normandie, s’il se plut à Venise, en Provence ou dans les  montagnes des Alpes et du Velay, c’est dans le pays Roannais et à Saint-Chamond - la ville noire - que ses œuvres jouirent le plus souvent de son épanouissement et de sa ferveur créatrice. Quant aux charmes subtils du Forez, ils obligèrent l’artiste à maîtriser sa fougue.

Sa « façon » le classa parmi les romantiques, réalistes, à la frange de l’impressionnisme. De nos jours, nombre de spécialistes n’hésitent plus à le hisser au sein de la phalange des grands peintres de la seconde moitié du XIXe siècle.

 

 Tome 3. Fils aîné d’Emile, Jean-Gabriel Noirot (Roanne 1887 - Saint-Germain-des-Fossés 1963) ne fit pas de son art son activité principale, mais ses œuvres furent exposées. Dans l’ombre de son père et de son ami Ravier, il développa discrètement son talent de dessinateur et d’aquarelliste, et se libéra du poids familial en devenant un violoncelliste solo apprécié. Combattant de la Grande guerre, agriculteur, Jean, était un personnage discret, sensible, grand ami de Théodore Hanssen le Maître-verrier roannais.

Noirot

Livre emile noirot

http://www.thobas-editions.fr/epages/158584.sf/fr_FR/?ObjectPath=/Shops/158584/Products/2015-tb-04

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×