Saint-Etienne, un territoire se réinvente

Frédérique de Gravelaine est écrivaine, consultante, passionnée des concepts urbains autour de l’architecture qui a publié de nombreux ouvrages aux éditions du Moniteur et aux Editions de la Villette. Elle avait déjà écrit un livre sur les mutations stéphanoises intitulé Saint-Etienne in progress en 2007. Entretemps, elle a publié cinq livres sur les changements architecturaux de l’île de Nantes, son domaine de prédilection. Elle nous propose avec cet ouvrage de revenir sur les mutations urbaines présentes et à venir de la ville de Saint-Etienne, mais aussi de son agglomération élargie.

SITUATION DIFFICILE
Elle articule son livre Saint-Etienne, un territoire se réinvente autour du projet urbain stéphanois qui prend forme au cœur de la stratégie du territoire. Elle pose le constat selon lequel Saint-Etienne cherche à répondre à une situation difficile. En effet, « les nouvelles filières économiques, prometteuses, ne permettent pas encore de reconstituer beaucoup La problématique : conserver les jeunes adultes et les familles à Saint-Etienne, y faire revenir les retraités, y attirer les cadres et les consommateurs.d’emplois et la reconquête démographique reste à confirmer… » De plus, elle estime que la difficulté pour la ville de Saint-Etienne réside dans la problématique suivante : « Y conserver les jeunes adultes et les familles, y faire revenir les retraités, y attirer les cadres et les consommateurs représente donc pour la métropole un enjeu majeur. »

La chance de Saint-Etienne peut basculer dans le bons sens par sa coopération renforcée avec le Grand Lyon, les agglomérations de Vienne et du Nord Isère, avec la création d’un pôle métropolitain élargi à deux millions de personnes. Aussi, Frédérique de Gravelaine précise surtout que « c’est dans le cadre métropolitain que s’inscrit le projet urbain » pour « repenser ses relations avec ses voisins, pour mieux faire face aux conséquences des grandes mutations. »

VILLE CRÉATIVE
Elle définit de manière judicieuse le concept de « ville créative » qui se développe dans le monde pour valoriser « les croisements entre économie de la connaissance (recherche, technologies de l’information et de la communication, réseaux) et économie culturelle. » Saint-Etienne compte tenu de ses succès dans le programme « Investissements d’avenir » et à son identité design compte désormais au rang de ces cités créatives reconnues par la communauté internationale.

Elle développe les 11 opérations majeures englobées dans le projet urbain qui s’articulent autour de la reconquête du centre, du renouveau économique et urbain, et les grands quartiers sociaux périphériques, au fur et à mesure des pages en détaillant chaque projet.

PROJET DE VOIE VERTE
En dernier point, Frédérique de Gravelaine met en avant le projet de voie verte qui me semble peu connu des Stéphanois, dont l’objectif ambitieux est de relier l’ensemble des parcs de Saint-Etienne. Elle parle de « coulée verte » qui traverse la ville avec des voies réservées aux vélos et aux piétons qui font le tour du centre en reliant les différents parcs urbains. De plus, dans une mise en perspective avec l’ensemble du territoire, cette « voie verte des confluences » se connectera au réseau de la métropole (rives du Rhône, parc du Pilat et gorges de la Loire) dans le but de mieux valoriser les atouts touristiques de l’agglomération. Aussi, la création de deux parcs urbains (dans la plaine Achille à l’Est, et dans le parc Couriot à l’Ouest) vient consolider cette volonté d’inventer une ville plus verte, cher à tout Stéphanois.

Un projet de voie verte dont l’objectif ambitieux est de relier l’ensemble des parcs de la ville.En conclusion, Michel Thiollière, ancien maire de Saint-Etienne et visionnaire des mutations stéphanoises évoquait que « faire et refaire une ville demande qu’on voie loin, à 20 ou 50 ans » et Maurice Vincent, maire actuel de Saint-Etienne confirme aussi qu’une : « ville se construit sur des décennies et il est indispensable de s’appuyer sur tout notre patrimoine, le plus ancien comme le plus récent même s’il fait l’objet de controverses. » Rendez-vous dans 10 voire 20 ans pour apprécier les enjeux de ce projet urbain stéphanois.

Frédérique de Gravelaine Saint-Etienne, un territoire se réinvente Editeur Dominique Carre, 2012, ISBN 9782915755411

http://frederiquedegravelaine.blogspot.fr/

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×