Chapeaux

La commune de Chazelles-sur-Lyon est située dans les monts du Lyonnais et elle est reconnue en France pour être la capitale de la chapellerie de feutre. La tradition orale raconte que « les chevaliers (Chazelles était le siège d’une commanderie de chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem) auraient mis du poil de chameau dans leurs bottes pour se protéger des meurtrissures, et sous l’action du mouvement et de la sueur, ils auraient découvert cette matière non tissée. Cette hypothèse est intéressante car les chazellois se la réapproprient et fondent ainsi l’origine de leur tradition technique » selon Eliane Bolomier auteur de cette magnifique monographie intitulée Les chapeaux Mode et savoir-faire publié aux éditions de Borée.

A la veille de la Révolution, à Chazelles-sur-Lyon, l’activité chapelière est florissante et compte près de 450 ouvriers travaillant à façon pour les fabricants de Lyon. Les chapeliers lyonnais fournissent la laine, puis, reprenaient les cloches de feutre pour les teindre et les former dans leur atelier. Au milieu du XIX° siècle, les maîtres-chapeliers s’affranchissent tout d’abord des ateliers lyonnais et c’est Clément Clavel qui initie en 1867, la vente directe où les chapeliers mettent désormais en forme et garnissent les chapeaux. L’ingéniosité de quelques hommes Fléchet, Provot, Morreton contribuent à transformer cette industrie. Au début du XX° siècle, Chazelles-sur-Lyon connait son apogée et devient un centre de production de chapeaux de feutre de luxe important, avec 28 usines et 2500 ouvriers, en 1930.

L’atmosphère des ateliers à travers les outils est très détaillée dans un chapitre dédiée. De plus, les multiples et séduisantes collections du musée sont présentées dans une mise en page qui met en valeur les formes et les matières et qui présente les chapeaux selon les grands courants de mode, depuis le XVIIIe siècle jusqu'aux créateurs contemporains les plus prestigieux présents au sein du musée du chapeau chazellois.

En effet, en 1983, c’est l’ouverture du premier musée du chapeau avant son transfert sur le site de La Chapellerie, ancienne usine Fléchet, où il a été inauguré le 6 avril 2013. Ce nouveau lieu labellisé « Musée de France» l’Atelier-musée met en avant cinq siècles de tradition chapelière et réaffirme ce lieu historique comme un pôle international reconnu dans le domaine de la Mode en France.

Éliane Bolomier, née à Lyon, a suivi des études d'ethnologie. Ses différentes recherches menées dans la région des monts du Lyonnais l'ont conduite à Chazelles-sur-Lyon où elle fut à l'origine du musée du Chapeau, devenu en 2013, La Chapellerie, atelier-musée du Chapeau. Elle en est le conservateur depuis 1985 et a déjà publié plusieurs ouvrages sur le thème : La Chapellerie à Chazelles-sur-Lyon, Approche technique et historique ; Cent ans de Chapeaux 1870-1970 ; Le Chapeau, Grand art et savoir-faire ; L'encyclopédie du couvre-chef.

Eliane Bolomier Chapeaux Mode et savoir-faire Editions de Borée 192p. ISBN 9782812912122 prix 36 euros

http://www.deboree.com/A-114537-chapeaux.aspx

http://www.museeduchapeau.com/

I grande 45462 chapeaux net

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×