Le monde ouvrier face à la guerre en souscription

 

Présentation de l'ouvrage :

De l’automne 1917 au printemps 1918, Saint-Étienne s’est trouvé au centre d’un mouvement de contestation qui remit en cause, tout à la fois, la politique gouvernementale, la conduite des opérations militaires et la direction nationale de la CGT. Étudiant les conditions de travail, avant et pendant la guerre, des ouvrières et des ouvriers au sein de grandes entreprises (la Manufacture Française d’Armes et Cycles, Leflaive) ou de branches (les laceteuses de la vallée du Gier, les métallos de la vallée de l’Ondaine, les mineurs), analysant les mouvements de grève des derniers mois du conflit et des débuts du retour de la paix, ainsi que les débats et les remous qui agitèrent les milieux syndicaux, l’ouvrage propose un tableau de cette région industrielle, de ses habitants, des difficultés qu’ils ont affrontées à l’époque de la Grande Guerre.  Éclairant les aspects de la vie des ouvriers des villes de la région stéphanoise, le rôle de grands acteurs (Albert Thomas, Clovis Andrieu, Alphonse Merrheim, Étienne Mimard, Joseph Leflaive), l’écho qu’y rencontrèrent les débats nationaux et internationaux (la guerre ou la paix, la Révolution russe), ce livre permettra de mieux connaître des événements qui ont marqué les mémoires locales et l’histoire du pays. Un ouvrage du Groupe de recherches et d’études sur les mémoires du monde ouvrier stéphanois (GREMMOS)
 
302 pages, 11 chapitres, 14 hors textes, plus de 100 documents iconographiques Format 19x24 cm en quadri sur offset 110 gr,  Couverture en 4+0 + pelliculage mat recto. Dos carré cousu collé  Tirage à 800 exemplaires

Monde ouvrier grande guerreMonde ouvrier grande guerre (2.76 Mo)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×