Collectif Boutières en histoire N° 11 208 pages - ISBN 978 2 919762 59 0 - 4/2018 - 21,00 €
 

Le Comité d'études et de recherches historiques de Boutières vient de publier son onzième numéro où la variété et la qualité des communications est toujours bien présente. Quelques communications sont à mettre en avant avec celle de Alain Amsellem portant sur la conscription de l'Ancien Régime au XIX°siècle présentant une synthèse complète sur le sujet associé au cas des Boutières. Les fiches de recrutement permettent de constater que les boutièrots du XIX° siècle étaient relativement petits : la taille moyenne était de 1,62 m dans le canton de Saint-Pierreville, de 1,64 m dans celui de Saint-Martin de Valamas et de 1,65m dans le canton du Cheylard ; sur l'ensemble des trois cantons 63% des jeunes gens mesurent moins de 1,66m et seulement 3 d'entre eux ont une taille égale ou supérieure à 1,80m.

Tandis que Roger Dugua évoque la Révolution Française et la Contre Révolution au Cheylard où l'on découvre par exemple une délibération surprenante prise dans l'urgence le vendredi 31 juillet 1789 comptet enu de la peur qui avait gagné les campagnes : « qu'enhardis par cette funeste mésintelligence autant que par leur dépravation, des brigands sans nombre, infestent nos provinces et menacent déjà de porter, dans notre contrée, le fer, le feu et la famine en saccageant tout et en brûlant nos granges et nos maisons ... »

Pour terminer, Alain Amsellem nous dresse un magnifique portrait du général Antoine-Guillaume Rampon, comte d'Empire, fils d'un perruquier, né à Saint-Fortunat-sur-Eyrieux en 1759 qui a participé à tous les conflits militaires de son époque.

Quatrième de couverture :

Dans ce onzième numéro de Boutières en histoire,

– Émilie Comes-Trinidad, de l’Université de Nice-Antipolis, étudie l’abandon des pôles castraux dans le bassin-versant de l’Eyrieux à la fin du Moyen Âge et au début de l’époque moderne.

— Jean Dussaud, ancien cadre de la société Chomarat, retrace l’histoire de l’impression de tissus à Saint-Martin-de-Valamas.
— Roger Dugua : « L’histoire de la Révolution française et de la Contre-Révolution au Cheylard » où une poignée d’hommes ont tenté, tant bien que mal, de convaincre la population du bien fondé de la République dans un pays profondément conservateur.

— Alain Amsellem : « La conscription dans les Boutières », le tirage au sort organisé dans les cantons pour recruter les jeunes en vue du service militaire. Certaines familles fortunées pouvaient se permettre d’acheter un remplaçant à leur fils qui avait tiré un mauvais numéro.
— Jacques Nury : « Huit siècles de notariat dans les Boutières ». Dans un premier temps les notaires furent d’abord liés aux seigneurs et à la hiérarchie ecclésiastique. Par la suite ils ont consigné les accords privés, achats et ventes. « La bataille du Cheylard en juillet 1944 ». Des faits inédits sont dévoilés par Maurice Vernet.

L’auteur a rencontré des témoins, réfugiés au collège Saint-Louis. Deux portraits de Boutiérots. Alain Amsellem évoque Antoine Rampon, général d’Empire et Jean Dussaud retrace la vie de Bernard Cuoq, paysan atypique, maire de Saint-Clément, un homme très attaché au massif du Mézenc.
2018 marque aussi le cinquantième anniversaire de la suppression des Chemins de fer départementaux du Vivarais. Roger Dugua décrit le combat mené en 1967 et 1968 par les défenseurs du rail et aujourd’hui de l’aménagement de l’ancienne voie ferrée en voie douce.
— Georges Vignal : « La chartreuse de Bonnefoy et les conflits avec les seigneurs de Borée et de Contagnet ».

Boutieres n11 2018

http://www.editionsduroure.com/boutieres_N11/boutieres_N11_2018.html

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×