La Batellerie

Lavigne (Jean) La batellerie de Loire « haute » du Gerbier de Jonc au Roannais 1702-1764 Editions Faucoup 2016,192 p. ISBN 9782368830253 Prix 28 euros Préface Olivier Joly, maire de Saint-Just-Saint-Rambert et Eric Berlivet, maire de Roche-la-Molière.

Après 8 ans de recherches, Jean Lavigne propose le résultat de son travail sur la batellerie à Saint-Just-Saint-Rambert entre 1702 et 1764. Il a su habilement analyser les documents déposés aux archives départementales de la Loire pour compléter l'histoire de ces hommes et du commerce lié à la batellerie dans la Loire.

Pour rappel, l'importance des rambertes à Saint-Just et Saint-Rambert est énorme où par exemple, en 1760, il se fabrique 700 « rambertes » par an et vers 1840, à l'apogée vers 1840 au minimum 4000 rambertes. Environ 10 sapins sont nécessaires pour fabriquer une « ramberte » de 25 mètres de long supportant 25 tonnes de charbon.

 

Quatrième de couverture :

Jean Lavigne a su à travers son ouvrage fait revivre tout un pan de l'histoire de ces bords de Loire et de ces constructeurs de rambertes qui allaient naviguer jusqu'à Roanne et au-delà jusqu'à Paris et Nantes.

En effet, Saint-Rambert possède un atout géographique particulièrement attractif qui a fait la fortune de ses habitants où « au calme, en aval des gorges de Grangent, près des Monts du Forez pour le sapin et du bassin de Saint-Etienne pour le charbon, disposant de suffisamment de place, Saint-Rambert, sur les bords de la Loire, est le mieux placé de la région ... »

A partir de 1704-1705, les premiers charpentiers souvent originaires de Roanne ou de Brassac-les-Mines installent leurs chantiers de construction à Saint-Rambert de chaque côté du pont où ils vivent autour du Port, dans des cabanes louées ou achetées. L'essor de cette activité est désormais bien lancé avec le recensement de près de 60 charpentiers vers 1730 !

Cette fameuse « ramberte » est une sapine dont l'essence de bois de par sa souplesse et sa légèreté, convenait parfaitement pour affronter les difficiles conditions de navigations du fleuve de la Loire.

Les historiens et les généalogistes vont aussi beaucoup apprécier le chapitre consacré à la transcription des principaux actes liées à l'étude la batellerie pontrambertoise qui leur permettra d'approfondir leurs connaissances généalogiques et historiques avec ces sources souvent inédites.

A travers ce livre, les pontrambertois vont retrouver leur riche passé et la trace de ces hommes qui ont su largement contribuer au développement de leur commune et de l'économie nationale.

 

Quelques liens :

 

http://ligerclubderoanne.blog4ever.com/livre-la-batellerie-de-la-loire-haute-jean-lavigne

 

http://amis-vsjsr.e-monsite.com/pages/nos-publications.html

La battelerie

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×